top of page

La forge d’Arvak ou la renaissance d’un savoir-faire ancestral ! Rencontre avec Nathan, le forgeron

Passer la porte de la Forge d’Arvak, c’est faire un bond en arrière au cœur de l’époque médiévale. À tout juste 24 ans, Nathan remet au goût du jour un métier né près de 5000 avant JC : celui de forgeron. Il nous accueille dans l’ambiance et le folklore d’antan. Par Julie Arbeit


Une passion pour la coutellerie qui naît dès l’enfance : collectionner les épées, les couteaux et puis un jour avoir envie les fabriquer. «C’est en forgeant qu’on devient forgeron», un proverbe que Nathan semble prendre au pied de la lettre puisqu’en véritable autodidacte, il lance la forge d’Arvak en 2021.


Couteaux, bagues, décapsuleurs, chaque pièce que réalise Nathan est unique.



À la Forge d’Arvak, Nathan modèle la matière avec une grande méticulosité et reproduit les gestes et techniques de l’époque médiévale. Il travaille le métal, les plaques d’acier, ou même des ressorts d’amortisseur à chaud, pour en faire des objets usuels ou artistiques. À l’enclume et au marteau, Nathan façonne avec dextérité la lame et crée des manches originaux en bois ou en résine. Comme il le souligne, «Chaque couteau est différent, possède son âme et sa personnalité».



Acquérir un tel objet 100% fait main nécessitant en moyenne une journée entière de fabrication est un luxe au vu de la prédominance des couteaux industriels dans nos cuisines, c’est certain. Nathan reçoit essentiellement au 541 de la rue de Suisse du village de Cerdon des voyageurs, collectionneurs ou des locaux amateurs de couteaux mais aussi des curieux qui découvrent son savoir-faire sur les réseaux.



Très actif sur Tik Tok, il sensibilise les jeunes à son métier et propose de se glisser dans la peau d’un forgeron le temps d’une journée avec des ateliers « réalisez vous-même votre propre couteau » sur demande et d’une durée de 8h.


INFOS PRATIQUES

Nathan Bonjour

06 15 28 24 97

Vente sur place

bottom of page